Persistance de l’insécurité à Beni



Vingt-deux civils ont été tués dans la nuit de lundi dernier au village Mwenda, secteur Ruwenzori, territoire de Beni (Nord-Kivu) par les rebelles des ADF. Ce massacre porte à 39 le nombre des personnes tuées dans ce territoire en l'espace d'une semaine.

Peu avant l'attaque de Mwenda, les FARDC - appuyées par la MONUSCO -avaient réussi à récupérer le village de Loselose de mains des ADF au cours des combats qui avaient fait 14 morts dans les rangs des rebelles.

Comment expliquez la persistance des tueries à Beni ? 

Que faire pour arrêter les massacres à répétition des civils dans cette partie du pays ? 

Invités

-Lieutenant Antony Mwalushayi, Porte-parole des opérations militaires Sokola 1 Grand nord au Nord Kivu.

-Paul Muhindo Vahumau, Député national élu du territoire de Beni au Nord-Kivu. Il est président du Caucus des députés du Grand Nord. Il est également cadre du parti politique RCD/Kml.

-Professeur Chober Agenonga, Professeur à l’Université de Kisangani. Il est spécialiste dans le domaine des études de sécurité, de sociologie militaire et de géopolitique.

3 vues0 commentaire

973222084

©2020 by AFRICA NEWS. Proudly created with Wix.com