FARDC : Gabriel Amisi promet de rétablir la sécurité à Minembwe

Le lieutenant-général  Gabriel Amisi Kumba, chef d’état-major général adjoint des FARDC chargé des opérations et renseignements a échangé ce samedi 6 juillet 2019 à Minembwe, dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu) avec les communautés locales qui s'affrontent depuis mai dernier. Il les a écoutées et a promis l’implication de l’armée pour le retour de la paix dans la région.

« Il a rencontré toutes les quatre communautés à savoir, les  nyamulenge, nyindu, fulero et bembe qui se battent. Nous lui avons parlé de l’insécurité qui sévit ici à cause des affrontements entre nos communautés, nous nous entretuons, nos richesses sont pillées par nous-mêmes, nos maisons ont été incendiées, nos populations n’ont pas la paix. C’est ce que nous lui avons dit. Il nous a dit que l’Etat va apporter de l’aide à la population et l’armée va renforcer sa présence pour rétablir la sécurité », a rapporté à ACTUALITE.CD et AFRICA NEWS William Etabo, président de la société civile de Minembwe.

Gabriel Amisi a quitté ce samedi Minembwe où il a séjourné pendant 24 heures.

«S’il y a une main noire on saura quelle mesure prendre pour que la paix revienne. Demain le chef va écouter chaque communauté et on saura d’où vient le problème pour y trouver solution», avait dit le Major Jerry Gbelo Pazonga, chef de département audiovisuel à l’État-major général des Forces armées de la RDC (FARDC). 

C’est la deuxième mission du lieutenant-général Gabriel Amisi Kumba dans la région en l’espace de trois mois. 

Ce déplacement entre dans le cadre du début des opérations militaires « de grande envergure » dans les territoires de Djugu et Mahagi (Ituri) et Minembwe (Sud-Kivu) annoncées par Félix Tshisekedi le 30 juin.

« Le dernier cas de résurgence d’insécurité en Ituri m’affecte profondément. Car il constitue un grand recul en matière de pacification. C’est ainsi que je viens d’ordonner à nos forces armées de mener des opérations de grande envergure dans les territoires de Djugu et Mahagi. Ces opérations vont s’étendre à Minembwe, dans le Sud-Kivu, pour mettre définitivement fin aux aventures de tous les hors-la-loi qui endeuillent nos populations et sèment la désolation dans notre pays », avait déclaré Félix Tshisekedi dans son message à l’occasion du 59e anniversaire de l’indépendance.

Contexte

Les violences se sont intensifiées depuis mai dernier dans la région entre les communautés locales Bembe, Nyindu, Mulenge et Fuliro après le,meurtre par balle d’un chef coutumier. Ces violences ont déjà fait plusieurs dizaines de morts et plus de 25 000 déplacés dans les territoires de Fizi et Mwenga, d’après la société civile. Plusieurs villages ont été incendiés, des écoles détruites et des hôpitaux pillés. Depuis, un nouveau commandant, le colonel Honoré Katembo, a été installé sur place avec comme mission de stabiliser et sécuriser cette partie du pays.

0 vue

973222084

©2020 by AFRICA NEWS. Proudly created with Wix.com