À Londres, Félix Tshisekedi menace de « dissoudre » l’Assemblée nationale

S’exprimant ce dimanche devant la communauté congolaise de Londres, Félix Tshisekedi a évoqué pour la première fois son intention de dissoudre l’assemblée nationale en cas de crise persistante.

« Je n’ai pas besoin de créer une crise en RDC. Mais visiblement, il y en a qui veulent me pousser à bout et faire que je puisse dissoudre l’assemblée nationale. S’ils multiplient des crises, ils vont me pousser à cette décision », a menacé Félix Tshisekedi.

Aussi, Félix Tshisekedi a mis en garde des ministres qui s’écartent de sa vision.

« Certains ministres me disent qu’ils subissent des pressions pour nuire à mes actions. Je ne suis pas au pouvoir par la volonté de quelqu’un. Ceux qui se mettront sur ma route pour combattre mes actions, leur sortc’est stylo rouge, peu importe leur camp politique », a-t-il ajouté.

Pour rappel, la constitution prévoit la dissolution de l’assemblée nationale en cas de crise persistance entre le parlement et le gouvernement. Félix Tshisekedi qui n’a pas décroché la majorité parlementaire après les élections couplées de 2018 à formé une coalition de gouvernement avec le camp de son prédécesseur, Joseph Kabila. Près d’une année après, cette alliance est toujours aussi fragile.

Notez que le président de la République est arrivé ce dimanche dans la capitale britannique où il va participer dès ce lundi au premier sommet sur l’investissement entre le Royaume- Uni et le continent africain.

Pour terminer,

« Soyez rassurés, la RDC est entre des mains sûres »


0 vue

973222084

©2020 by AFRICA NEWS. Proudly created with Wix.com